Follow our #SummerFlights

Get updates when we are flying during the following weeks.

Cellule solaire

J'ai déjà eu l'occasion d'expliquer comment le HB-SIA capte et transforme l'énergie du soleil, processus que j'ai mis en lien avec le cycle de vol. Mais ce qui est absolument vital pour le fonctionnement de l'appareil, ce sont ...

Lire la suite

J'ai déjà eu l'occasion d'expliquer comment le HB-SIA capte et transforme l'énergie du soleil, processus que j'ai mis en lien avec le cycle de vol. Mais ce qui est absolument vital pour le fonctionnement de l'appareil, ce sont les cellules solaires.

Les ailes et le stabilisateur horizontal du HB-SIA comportent actuellement 12 000 cellules. L'appareil de la prochaine génération, le HB-SIB, en possédera 15 000. Cela peut paraître impressionnant si l'on sait que les panneaux sont tous construits à la main. Eh bien oui, SunPower Corp. (NASDAQ : SPWR) fournit les cellules, lesquelles sont assemblées une à une méticuleusement par nos équipe de Dübendorf.

J'ai eu la chance de voir tout le processus de mes propres yeux lors d'une de mes visites. J'étais en admiration devant la patience et la constance de l'ingénieur. Par exemple, lorsqu'un nouveau lot de cellules solaires arrive, toutes doivent être soumises à un contrôle visuelle puis elle sont testées pour leur tension, une à une, à trois reprises. Imaginez-vous tester 15 000 cellules solaires trois fois, autrement dit, effectuer le même travail 45 000 fois !

Je vous explique brièvement le processus : les cellules saines promues à la fonction de « cellule de l'aile » sont regroupées en bandes de 300, possédant chacune un pôle positif (+) et un pôle négatif (-) à chaque extrémité. Cette opération est suivie d'un procédé de stratification : les bandes sont stratifiées par superposition alternative de résines plastiques et de feuilles de verre. Le « sandwich » est ensuite cuit à 95 ° pendant 7 heures, avant d'être placé sur un moule qui plie les cellules dans la forme souhaitée, légèrement arrondie pour les ailes. Le plus important au cours de cette procédure longue et fastidieuse, c'est que rien ne doit tomber sur les panneaux avant le procédé de durcissement. La moindre particule microscopique de cheveux, de poussière ou d'insecte est susceptible de causer un court-circuit, rendant le panneau inutilisable et obligeant l'équipe à recommencer tout le processus avec une nouvelle série de cellules. Il faut de 10 à 15 heures pour réaliser un panneau et le seul HB-SIB en a besoin de 48. Et ce n'est là que le travail lié aux panneaux solaires…

Produire un appareil capable de décoller et de voler de façon autonome 24 heures sur 24, propulsé uniquement grâce à l'énergie solaire, constitue un énorme défi qui exige la meilleure et la plus fiable des technologies. Les cellules solaires SunPower Maxeon™ ont été choisies parce qu'elles sont les meilleures du marché en termes de rendement et d'épaisseur. Chaque cellule mesure 135 microns, ce qui est important pour le ratio puissance/poids de l'appareil, et offre un rendement d'environ 22,7 %.


SunPower partage avec Solar Impulse des valeurs qui l'ont porté depuis sa fondation, il y a 27 ans : un esprit pionnier, l'innovation, la dimension humaine et la conscience environnementale. Ainsi, l'énergie solaire peut contribuer à nous affranchir de la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles et à démontrer que, en partageant la même vision, nous pouvons changer la façon dont le monde est alimenté en énergie. Mais chaque chose en son temps. Ce qui a été réalisé est déjà une innovation en soi.

Le vol de nuit établit trois records du monde

La réalisation de ce qui était considéré comme impossible par de nombreuses personnes constitue non seulement une énorme réussite pour les fondateurs et l’équipe d’ingénieurs de Solar Impulse, mais aussi la preuve vivante pour tous les sceptiques du projet que le HB-SIA peut vraiment voler en étant uniquement ...

Lire la suite

La réalisation de ce qui était considéré comme impossible par de nombreuses personnes constitue non seulement une énorme réussite pour les fondateurs et l’équipe d’ingénieurs de Solar Impulse, mais aussi la preuve vivante pour tous les sceptiques du projet que le HB-SIA peut vraiment voler en étant uniquement propulsé à l’énergie solaire, et durant 26 heures qui plus est !

Piloté par André, le HB-SIA a conquis les cieux. De loin, on aurait dit un oiseau géant se déplaçant avec extrême nonchalance, mais la réalité était tout autre. A l’intérieur du cockpit, André était plus que conscient de l’effort physique qu’il devait fournir pour rester éveillé pendant 24 heures. Par ailleurs, André a dû, en plus du défi consistant à manier l’avion ultra léger à travers les rafales des vents alpins, renoncer à son eau qui avait gelé à haute altitude. L’équipe au sol était tendue, elle craignait le pire : ne pas parvenir à réaliser le premier vol nocturne alimenté à l’énergie solaire. Mais, à leur plus grande joie, André a atterri à l’aérodrome de Payerne 26 heures et 10 minutes plus tard, frais comme un gardon. Malgré sa barbe d’un jour, il était en meilleure forme que le reste de l’équipe !

Ce moment historique, qui a eu lieu le 8 juillet 2010, a conduit le HB-SIA et son pilote à établir non un, ni deux, mais trois records du monde ! L’avion prototype a enregistré des records (dans la catégorie « avion propulsé à l’énergie solaire ») pour le « gain d’altitude » (8744 m), « la durée » (26 h 10 min 19 s) et « l’altitude absolue » (9235 m).

Nous adressons toutes nos félicitations au HB-SIA, à André Borschberg ainsi qu’à toute l’équipe de Solar Impulse pour cette magnifique performance !

Aujourd'hui le HB-SIA s'était réveillé au contact du soleil.

Quand j'ai activé les cellules du HB-SIA lors de mon deuxième vol de ce jour, l'avion n'a pas seulement commencé à produire ...

Lire la suite

Quand j'ai activé les cellules du HB-SIA lors de mon deuxième vol de ce jour, l'avion n'a pas seulement commencé à produire de l'électricité, mais a également été en mesure de recharger ses batteries. A ce moment précis, lorsque le Solar Impulse a produit plus d'énergie qu'il n'en consomme, le rêve de pouvoir voler jour et nuit uniquement avec de l'énergie solaire ne paraissait plus inaccessible.C'était comme une première rencontre avec le soleil. Après avoir activé les panneaux solaires, j'ai pu voir les réserves d'énergie augmenter, bien que les moteurs en consommaient en continu. Jamais, durant mes 40 ans en tant que pilote, je n'ai vécu pareille expérience.Je suis extrêmement reconnaissant à tous ceux qui nous ont soutenus pendant ces 7 dernières années, afin de pouvoir réaliser notre rêve à Bertrand et moi-même. Nous pouvons enfin affirmer que nous volons un avion solaire.Mes remerciements s'adressent bien sûr aussi à vous tous qui suivez notre aventure avec intérêt et, plus particulièrement, à tous les propriétaires d'une des 12'000 cellules solaires de notre Supporters Program. Aujourd'hui, vous m'avez littéralement électrifié!


Charger plus de contenu